Au plaisir de Dieu – Jean d’Ormesson

Au plaisir de Dieu - Jean d’Ormesson

Je suis né dans un monde qui regardait en arrière.

Parmi les choses et les hommes, avec tendresse et ironie, je suis, j’essaye d’être, sous les rafales du vent de l’histoire, le guetteur du plaisir de Dieu.

Au plaisir de Dieu – Jean d’Ormesson

Climats – André Maurois

Climats - André Maurois

Mon brusque départ a dû vous surprendre.

Mais nos destinées et nos volontés jouent presque toujours à contretemps.

Climats – André Maurois

Le vieil homme et la mer – Ernest Hemingway

Il était une fois un vieil homme, tout seul dans son bateau, qui pêchait au milieu du Gulf-Stream.

Le vieux rêvait de lions.

Le vieil homme et la mer – Ernest Hemingway

(L’Alpha & l’Omega – Première et dernière phrase d’un livre)

Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre

Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre

Ceux qui pensaient que cette guerre finirait bientôt étaient tous morts depuis longtemps.

Cette pensée va, plus généralement, aux morts, de toutes nationalités, de la guerre 14-18.

Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre

(L’Alpha & l’Omega – Première et dernière phrase d’un livre)

Les chemins de la résilience – Dorothée Leurent

Les chemins de la résilience - Dorothée Leurent

On le sait tous, la résilience est la capacité d’un matériau à résister aux chocs et dégager de l’énergie afin de retrouver sa forme première.

C’est une réussite si on se relève autant de fois qu’on chute, c’est la qualité d’un homme, un vrai – et bien sûr, la qualité d’une femme, une vraie.

Les chemins de la résilience – Dorothée Leurent

(L’Alpha & l’Omega – Première et dernière phrase d’un livre)

La Chute – Albert Camus

Puis-je, monsieur, vous proposer mes services, sans risquer d’être opportun ?

Mais rassurons-nous !  Il est trop tard, maintenant, il sera toujours trop tard.  Heureusement !

La Chute – Albert Camus

Siddhartha – Hermann Hesse

Siddhartha, le bel enfant du brahmane, le jeune faucon, grandit en compagnie de son ami, Govinda, fils lui aussi d’un brahmane, à l’ombre de la maison et du figuier, sur la rive ensoleillée du fleuve, auprès des bateaux, dans la verdure de la forêt de Sal.

Il se prosterna jusqu’à terre devant l’Homme qui restait là, assis, immobile, et dont le sourire lui rappelait tout ce qu’il avait aimé dans sa vie et tout ce qu’il représentait pour lui de précieux et de sacré.

Siddhartha – Hermann Hesse

Dans les pas du fils – Renaud et Tom François

Comme souvent à Biarritz, il pleut.

Ce voyage ne serait donc que le début d’un long processus de transformation…

Dans les pas du fils – Renaud et Tom François

Une colonne de feu – Ken Follett

Ned Willard arriva à Kingsbridge, sa ville natale, en pleine tempête de neige.

Sur cette pensée, il glissa doucement dans le sommeil.

Une colonne de feu – Ken Follett

Coup Double – Hélène Pasquier

A l’arrêt suivant, Julius Kern sauta à bas du Dodge, et repartit, bringuebalant au long du chemin blanc creusé d’ornières roussâtres.

Il la prononça à voix haute, avec amertume : « Naître est un accident mortel… »

Coup Double – Hélène Pasquier

Le piège de Bangkok – Gérard de Villiers

Le piège de Bangkok

Du 23e étage de l’hôtel Sofitel de Silom road, on avait une vue magnifique sur Bangkok.

Malko croisa le regard de Ling Sima et ce qu’il y lut ne lui fit pas regretter d’être venu traquer Viktor Bout à Bangkok.

Gérard de Villiers – Le piège de Bangkok

Survivre à noël – Stéphane Floccari

Pour penser à Noël, il suffit a priori de fermer les yeux en plein jour pour se retrouver dans une nuit de lumière.

Quitte à passer Noël en affrontant la nuit et les siens, autant survivre en jouant cartes sur table et en affirmant un gai savoir qui permettre de détourner le regard.

Survivre à noël – Stéphane Floccari

Pacte avec le diable – Gérard de Villiers

Pacte avec le diable

– Arrête-toi là ! ordonna Momcilo Pantelic à sa copine Natalia, à qui il avait laissé le volant de son coupé Mercedes SLK.

La jeune femme sortit à son tour, se pressa fugitivement contre lui, effleura ses lèvres et dit d’une voix un peu étranglée : Stretan put (Bon voyage)

Gérard de Villiers – Pacte avec le diable