Changement d’adresse …

Changement d'adresse

Ce blog a vu le jour il y a 3 ans et comme tout projet il va évoluer et se transformer …

Après 180 publications chaque dimanche matin, L’Alpha & l’Omega va tirer sa révérence dans les jours à venir

Cependant l’idée de rassembler des premières et dernières phrases de livres ne s’éteint pas … c’est juste un changement d’adresse pour migrer vers le blog Se réveiller pour Se transformer.

Pourquoi cette migration ?

L’Alpha & l’Omega va rejoindre son blog ‘jumeau’ qui publie des articles chaque samedi matin sur des thématiques de sylvothérapie, de recettes ‘slow food’ et des sujets introspectifs … Ainsi le blog Se réveiller pour Se transformer partagera des premières et dernières phrases de livres 2 à 3 samedis matin chaque mois pour s’intercaler entre les autres articles du bog.

www.sereveillerpoursetransformer.com

Pour autant ces 2 phrases, appelées également incipit et excipit, ne seront pas publiées brutes comme vous les avez connues jusqu’à présent … elles seront complétées par une réflexion introspective qu’elle manifeste.

Elles seront complémentaires aux publications de Se réveiller pour Se transformer dont l’objectif est de trouver un équilibre CORPS – COEUR -ESPRIT que j’aime appeler « La Triangulation de Soi ».

Merci d’avoir suivi ce blog et de votre fidélité

J’espère que cette transition vous plaira … et que vous trouverez cette nouvelle adresse accueillante … En tout cas elle récolte plus de 600 visites par mois depuis plus de 2 ans, et elle est prête à vous accueillir pour recueillir vos commentaires et l’aider à continuer à grandir. N’hésitez-pas à vous inscrire pour vous réveiller chaque samedi matin avec un nouvel article.

Merci d’avoir suivi cette page et de votre fidélité … Ce fut un vrai plaisir d’accueillir plus de 3000 visiteurs depuis sa création.

Bonne continuation à ‘L’Alpha & l’Omega’ sur le blog Se réveiller pour Se transformer

https://sereveillerpoursetransformer.com

Ne nous quittons pas les mains vides !

Il ne serait pas correct de vous annoncer la fermeture de ce blog sans vous offrir un cadeau de départ

Dans quelques jours ce blog s’éteindra … et pour vous permettre de conserver toutes les premières et dernières phrases publiées avec quelques-autres en bonus, et j’ai le plaisir de vous les offrir sous format PDF en cliquant sur ce lien.

Mais je vous propose également un livre broché pour le feuilleter entre vos mains …

livre L'Alpha & l'Omega

C’est un recueil qui rassemble 50 premières et dernières phrases provenant de livres d’Arlen Coben, Emile Zola, Ernest Hemingway, Boris Vian, Frédéric Lenoir, Albert Camus entres autres … 118 pages de lectures inédites avec des premières et dernières phrases de livres.

Un excellent livre pour trouver un chemin de réflexion à l’intérieur de chacune des premières et dernières phrases partagées.

Vous pouvez le commander facilement en cliquant sur ce lien – https://www.bod.fr/librairie/lalpha-et-lomega-eric-bouf-9782322397099

C’est un cadeau inattendu en quelque sorte … à s’offrir ou à offrir ceux qui aiment des citations …

Une dernière pour la route …

Philosophie maçonnique - Marc Halèvy

Qui dit initiation, dit transmission et progression au sein d’une communauté et au moyen d’une rituélie symbolique.

Mais une fois le fleuve franchi, une fois sa dette payée au nautonier, il faut savoir laisser là la barque et continuer seul, à pied.

Philosophie maçonnique – Marc Halèvy

Bonne route à chacun … Soyez Zen & Relax et au plaisir de vous accueillir sur le blog ‘se réveiller pour se transformer’

Eric

SAS – Requiem pour tontons macoutes (Gérard de Villiers) – Première et Dernière phrases

SAS - Requiem pour tontons macoutes - Gérard de Villiers

Estimé Jolicoeur déboucla son vieux ceinturon de toile où était accroché un Smith et Wesson « 41Magnum » rouillé et le posa sur le rebord d’une tombe, à côté de son chapeau de paille tréssée et d’un sac en papier contenant trois mangues.

L’espace d’une fraction de seconde, il aperçut de trois quart le visage fin d’Amour Mirebalais – Elle souriait.

SAS – Requiem pour tontons macoutes – Gérard de Villiers


Le Père Goriot (Balzac) – Première et Dernière phrases

Le Père Goriot - Balzac

Madame Vauquer, née de Conflans, est une vielle femme qui, depuis quarante ans, tient à Paris une pension bourgeoise établie rue Neuve-Sainte-Geneviève, entre le quartier latin et le faubourg Saint-Marceau.

Et pour premier acte du défi qu’il portait à la Société, Rastignac alla dîner chez madame de Nucingen.

Le Père Goriot – Balzac


Les Liaisons dangeureuses (Choderlos de Laclos) – Première et Dernière phrases

Les liaisons dangeureuses - Choderlos de Laclos

Tu vois, ma bonne amie, que je tiens parole, et que les bonnets et les pompons ne prennent pas tout mon temps ; il m’en restera toujours pour toi.

Adieu, ma chère et digne amie ; j’éprouve en ce moment que notre raison, déjà si insuffisante pour prévenir nos malheurs, l’est encore davantage pour nous en consoler.

Les Liaisons dangeureuses – Choderlos de Laclos


Le coup du Père François (San Antonio) – Première et Dernière phrases

Le coup du Père François – San Antonio

La voix était pâle, flageolante et un rien pleurarde.

Vous me croirez si vous voulez, mais elle a tenu parole !

Le coup du Père François – San Antonio


Les réveilleurs du soleil (Oxmo Puccino) – Première et Dernière phrases

Un refrain entêtant résonne dans la tête de Rosie, alors que l’horloge au-dessus de l’évier bat la mesure.

Edmond va très bien et, au fond, c’est tout ce qui compte.

Les réveilleurs du soleil – Oxmo Puccino


Les Cordes-de-Bois – Antonine Maillet

Antoine Maillet-Les cordes de bois

Si les filles du barbier savaient qu’elles furent à deux doigts de naître aux Cordes-de-Bois, au début du siècle, d’une garce appelée la Piroune, ou de la Bessoune, sa fille, elles chanteraient moins haut les vêpres.

La chronique prétend que ce dimanche-là, les filles du barbier auraient chanté moins haut les vêpres.

Les Cordes-de-Bois – Antonine Maillet


Jack London – En pays lointain

Jack London - En pays lointain

Quand on pénètre en pays lointain, on doit avant tout faire table rase des enseignements reçus jusqu’alors, pour se plier aux coutumes de cette contrée neuve pour nous ; il faut renoncer aux idées qui nous sont chères, voir à nos anciens dieux, et prendre parfois même le contre-pied des principes, qui jadis, réglaient notre conduite.

Au premier plan, à côté de la piste, un chien loup, les poils hérissés par le froid, pointait son long museau et hurlait lugubrement.

Jack London – En pays lointain


L’écrivain – Yasmina Khadra

L’écrivain - Yasmina Khadra

Il avait plu durant la nuit, et le soleil levant, encore tâtonnant, faisait fumer les vergers.

Le matin, à la première heure, je pris le train pour rattraper mon destin.

L’écrivain – Yasmina Khadra


Presque rien sur presque tout – Jean d’Ormesson

Presque rien sur presque tout - Jean d’Ormesson

Avant le tout, il n’y avait rien.

Et sur le Tout, comme sur l’être, vous ne savez rien du tout.

Presque rien sur presque tout – Jean d’Ormesson


Le vicomte pourfendu – Italo Calvino

Le vicomte pourfendu - Italo Calvino

On faisait la guerre aux Turcs.

Mais, déjà, les navires disparaissent à l’horizon et je restai là, dans ce monde qui est le nôtre, plein de responsabilités et de feux follets.

Le vicomte pourfendu – Italo Calvino

SAS – Opération Matador – Gérard de Villiers

SAS - Opération Matador - Gérard de Villiers

Roy Stockton posa son verre de brandy sur la table basse en perpex noir avec une expression volontairement admirative, siffla et lança joyeusement – Wow, darling, you look great !

C’était sûrement l’orgasme le plus cher du monde : trois millions de dollars.

SAS – Opération Matador – Gérard de Villiers

Journal d’un amour perdu – Eric Emmanuel Schmitt

Journal d’un amour perdu - Eric Emmanuel Schmitt

Maman est morte ce matin et c’est la première fois qu’elle me fait de la peine.

Maman est vivante ce matin, et c’est la dernière fois qu’elle me donnera de la joie.

Journal d’un amour perdu – Eric Emmanuel Schmitt

Tristes tropiques – Claude Lévi-Strauss

Tristes tropiques - Claude Lévi-Strauss

Je hais les voyages et les explorateurs.

Lorsque l’arc-en-ciel des cultures humaines aura fini de s’abîmer dans le vide creusé par notre fureur ; tant que nous serons là et qu’il existera un monde – cette arche ténue qui nous relie à l’inaccessible demeurera, montrant la voie inverse de celle de notre esclavage et dont, à défaut de la parcourir, la contemplation procure à l’homme l’unique faveur qu’il sache mériter : suspendre la marche, retenir l’impulsion qui l’astreint à obturer l’une après l’autre les fissures ouvertes au mur de la nécessité et à parachever son œuvre en même temps qu’il clôt sa prison ; cette faveur que toute société convoite, quels que soient ses croyances, son régime politique et son niveau de civilisation ; où elle place son loisir, son plaisir, son repos et sa liberté ; chance, vitale pour la vie, de se déprendre et qui consiste – adieu sauvages, adieu voyages ! – pendant les brefs intervalles pendant lesquels notre espèce supporte d’interrompre son labeur de ruche, à saisir l’essence de ce qu’elle fût et continue d’être, en deçà de la pensée et au-delà de la société : dans la contemplation d’un minéral plus beau que toutes nos œuvres ; dans le parfum, plus savant que nos livres, respiré au creux d’un lis ; ou dans le clin d’œil alourdi de patience, de sérénité et de pardon réciproque, qu’une entente involontaire permet parfois d’échanger avec un chat.

Tristes tropiques – Claude Lévi-Strauss

Argentine – Joël Houssin –

Argentine - Joël Houssin

On pouvait sûrement se passer d’aspirine … Sûrement.

J’ai choisi parmi la muraille d’horlogerie qui me faisait face la plus grosse pendule au cadran soutenu par deux naïades de bronze et j’ai commencé à attendre en souriant que les aiguilles se mettent à tourner comme de folles toupies.

Argentine – Joël Houssin

Qu’attendent les Singes – Yasmina Khadra

Qu’attendent les Singes - Yasmina Khadra

C’est un matin splendide, qui n’existe que pour lui-même comme un rossignol qui chante dans un monde de sourds ; un matin algérien, avec son soleil de décembre éclatant et froid pareil à un joyau punaisé dans l’azur, hors de portée des rêves tordus, des prières biaisées et des Icare aux ailes rognées.

Enserré dans un costume presque neuf, il sort sur le palier, descend une à une les marches de l’escalier, rejoint la rue éclatante de soleil, hume à plein poumons l’air du dehors et, purgé de ses vieux démons, il se laisse emporter par la foule, certain d’être enfin devenu un homme, et digne de marcher parmi ce magnifique peuple qui est le sien.

Qu’attendent les Singes – Yasmina Khadra

Voyage en Amérique – Chateaubriand

Je m’embarquai donc à Saint-Malo, comme je l’ai dit : nous primes la haute mer, et, le 6 mai 1791, vers les huit heures du matin, nous découvrîmes le pic de l’Île de Pico, l’une des Açores : quelques heures après, nous jetâmes l’ancre dans une mauvaise rade, sur un fond de roches, devant l’Île Graciosa.

Maintenant, indifférent moi-même à mon sort, je ne demanderai pas à ces astres malins de l’incliner par une plus douce influence, ni de me rendre ce que le voyageur laisse de sa vie dans les lieux où il passe.

Voyage en Amérique – Chateaubriand

Les Noces de Tipasa – Albert Camus

Les Noces de Tipasa - Albert Camus

Au printemps, Tipasa est habitée par les dieux et les dieux parlent dans le soleil et l’odeur des absinthes, la mer cuirassée d’argent, le ciel bleu écru, les ruines couvertes de fleurs et la lumière à gros bouillons dans les amas de pierres.

Dans ce grand temple déserté par les dieux, toutes mes idoles ont des pieds d’argile.

Les Noces de Tipasa – Albert Camus


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

La plus secrète mémoire des hommes – Mohamed Mbougar Sarr

La plus secrète mémoire des hommes - Mohamed Mbougar Sarr

D’un écrivain et de son œuvre, on peut au moins savoir ceci : l’un et l’autre marchent ensemble dans le labyrinthe le plus parfait qu’on puisse imaginer, une longue route circulaire, où leur destination se confond avec leur origine : la solitude.

Madag viendra me voir une nuit pour me demander des comptes, peut-être pour se venger, je le sais ; et son fantôme, en s’avançant vers moi, murmurera les termes de la terrible alternative existentielle qui fut le dilemme de sa vie ; l’alternative devant laquelle hésite le cœur de toute personne hantée par la littérature : écrire, ne pas écrire.

La plus secrète mémoire des hommes – Mohamed Mbougar Sarr


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Dieu, sa vie, son œuvre – Jean d’Ormesson

Dieu, sa vie, son œuvre - Jean d’Ormesson

En ce temps-là, le temps n’existait pas encore.

Et il y eut quelque chose au lieu de rien.

Dieu, sa vie, son œuvre – Jean d’Ormesson


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Cousine K – Yasmina Khadra

Cousine K - Yasmina Khadra

Le temps passe et n’attend personne.

Je n’arrête pas de me répéter, au tréfonds de mon malheur, que, même si je l’avais réellement voulu, je n’y aurais rien changé.

Cousine K – Yasmina Khadra


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Rien ne t’efface – Michel Bussi

Rien ne t’efface - Michel Bussi

Je suis quelqu’un de rationnel.

Vois-tu, Nectaire, on naît poussière, on retournera poussière, mais une poussière dont se nourrit chaque nouvelle graine sur cette terre.

Rien ne t’efface – Michel Bussi


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Une vie – Guy de Maupassant

Une vie - Guy de Maupassant

Jean, ayant fini ses malles, s’approcha de la fenêtre, mais la pluie de cessait pas.

Puis elle ajouta, répondant sans doute à sa propre pensée : « La vie, voyez-vous, ça n’est jamais si bon ni si mauvais qu’on croit. »

Une vie – Guy de Maupassant


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Carnets d’un moine errant – Matthieu Ricard

Carnets d’un moine errant - Matthieu Ricard

Je suis né le 12 juin 1967, à l’âge de vingt et un ans.

De son large sourire édenté, un vieux moine m’accueille avec la formule consacrée : « Bienvenue ! Te voilà de retour au pays.  Puisse-tu vivre cent ans ! »

Carnets d’un moine errant – Matthieu Ricard


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Les flammes de pierre – Jean-Christophe Rufin

Les flammes de pierre - Jean-Christophe Rufin

Il est presque toujours impossible de savoir comment sont nées les histoires que l’on raconte.

Nul n’aurait pu dire ce qu’ils faisaient là ni pourquoi la montagne leur apportait tant de bonheur.

Les flammes de pierre – Jean-Christophe Rufin


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

1984 – George Orwell

1984 - George Orwell

C’était une journée d’avril froide et claire.

La lutte était terminée.

Il avait remporté la victoire sur lui-même.

Il aimait Big Brother.

1984 – George Orwell


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Un souffle sur la main – Bruno Combes

Un souffle sur la main - Bruno Combes

Les cris d’un jour de rentrée, le jeu de la marelle dessiné sur le pavé, les premiers mots raturés sur un cahier.

Pour Lou l’espoir renaissait enfin : elle allait pouvoir recommencer à vivre.

Un souffle sur la main – Bruno Combes


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Le Voyage dans l’Est – Christine Ango

Le Voyage dans l’Est - Christine Ango

J’ai rencontré mon père dans un hôtel à Strasbourg, que je ne saurais pas situer.

Les mains dans les poches, les épaules crispées, la poitrine creusée, il tapotait ses deux pieds sur le trottoir pour se réchauffer, il m’a vue, et m’a souri :

  • Ça s’est bien passé ?
  • Très bien.

Le Voyage dans l’Est – Christine Angot


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

La Ferme de animaux – George Orwell

La Ferme de animaux - George Orwell

Mr. Jones, de la ferme du manoir, avait poussé le loquet des poulaillers pour la nuit, mais il était trop ivre pour penser à fermer les trappes.

Les bêtes, au-dehors, faisaient aller leur regard d’un cochon à un homme, puis d’un homme à un cochon, puis de nouveau d’un cochon à un homme ; mais il n’était plus possible de distinguer l’un de l’autre.

La Ferme de animaux – George Orwell


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Le bûcher des certitudes – Bernadette Pecassou

Le bûcher des certitudes - Bernadette Pecassou

La brume s’est dissipée.

Il existe un fil invisible tendu dans l’univers au-dessus des nuages, et ce fil relie les êtres de bonne volonté qui traversent les tempêtes, résistent et avancent, convaincus du meilleur à venir.

Le bûcher des certitudes – Bernadette Pecassou


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Au-delà des pyramides – Douglas Kennedy

Au-delà des pyramides - Douglas Kennedy

Il s’appelait Youssouf, il vendait des Toyota à deux pas du Sphinx et je l’ai connu quelque part au large de la côte albanaise, sur le pont d’un ferry italien qui peinait à rejoindre le coin nord-oriental du continent africain.

Et c’était aussi la direction que Salah avait hâte de me voir prendre, car il a montré le Nil d’un doigt et m’a dit :

  • Le taxi, il veut rentrer chez lui.  Toi aussi tu rentres chez toi ?
  • Oui.  Je rentre chez moi.

Au-delà des pyramides – Douglas Kennedy


Découvrez également le blog www.sereveillerpoursetransformer.com pour :: Réveiller son énergie intérieure :: Trouver un ancrage Corps-Coeur-Esprit :: Savoir se sentir confiant sur son chemin de vie ::

Les yeux du dragon – Stephen King

Les yeux du dragon - Stephen King

Il était une fois un roi qui vivait dans le royaume de Delain avec ses deux enfants.

Mais à présent il est bien tard, et cela est une autre histoire, que je vous raconterai un jour.

Les yeux du dragon – Stephen King


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Un sac de billes – Joseph Joffo

Un sac de billes - Joseph Joffo

La bille roule entre mes doigts au fond de ma poche.

C’est vrai, j’ai grandi.

Un sac de billes – Joseph Joffo


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

La gloire de mon père – Marcel Pagnol

La gloire de mon père - Marcel Pagnol

Je suis né dans la ville d’Aubagne, sous le Garlaban couronné de chèvres, au temps des chevriers.

Alors, je chantai la farandole, et je me suis mis à danser au soleil …

La gloire de mon père – Marcel Pagnol


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Le serpent majuscule – Pierre Lemaitre

Le serpent majuscule - Pierre Lemaitre

Mathilde tape de l’index sur le volant.

Choqué par la violence et la soudaineté de la scène, il s’assied sur le siège de sa voiture et, étrangement, se prenant la tête entre ses mains, il se met à pleurer.

Le serpent majuscule – Pierre Lemaitre


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

L’Amour conjugal – Alberto Moravia

L'Amour conjugal - Alberto Moravia

Il faut tout d’abord que je parle à ma femme.

Et ces mots prononcés tout haut furent la conclusion de ma pensée.

L’Amour conjugal – Alberto Moravia


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

La princesse au petit moi – Jean-Christophe Rufin

La princesse au petit moi - Jean-Christophe Rufin

Avec sa drôle de perruque grise et sa cuirasse en acier, l’homme regardait fixement Aurel.

Les bougies consumées, la pénombre se fit et Aurel, déchainé sur le clavier, put pleurer sans que personne ne lui demandât si c’était d’épuisement ou de bonheur.

La princesse au petit moi – Jean-Christophe Rufin


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Le secret de Wilhem Storitz – Jules Verne

Jules Verne-Le secret de Wilhelm Storitz

Et arrive le plus tôt que tu pourras, mon cher Henri.

Fasse le ciel, et ce sera mon dernier mot, que jamais ne soit retrouvé l’exécrable secret de Wilhem Storitz !

Le secret de Wilhem Storitz – Jule Verne


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Ghost in love – Marc Levy

Ghost in love - Marc Levy

Tu avais huit ans, je préparais ton petit déjeuner pendant que tu rassemblais tes affaires dans ton cartable.

C’était cela d’être un père et je suis le tien pour l’éternité tout entière.

Ghost in love – Marc Levy


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Bouquins – Zoé Sagan

Bouquins - Zoé Sagan

Le sentiment d’être tout est la preuve de n’être rien.

Est-ce que le futur n’est pas une question ?

Bouquins – Zoé Sagan


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Le crépuscule et l’aube – Ken Follet

Le crépuscule et l’aube - Ken Follet

Il n’était pas facile de rester éveiller toute la nuit, constata Edgar, même si c’était la plus importante de votre vie.

Répétant les derniers mots de son serment, il murmura : « Pour le restant de mes jours. »  Il vit des larmes perler à ses paupières, et elle dit : « Et des miens, mon amour, et des miens. »

Le crépuscule et l’aube – Ken Follet


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici