Les Châtiments – Victor Hugo

Les Châtiments - Victor Hugo

Qui peut, en cet instant où Dieu peut-être échoue, deviner si c’est du côté sombre ou joyeux que la roue va tourner ?

L’ange au glaive de feu, debout derrière toi, te met l’épée aux reins et te pousse aux abîmes !

Les Châtiments – Victor Hugo


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Les mystères de la cathédrale de Chartres – Louis Charpentier

Les mystères de la cathédrale de Chartres - Louis Charpentier

Il y a, à l’intérieur de la cathédrale de Chartres, dans le bas-côté Ouest du transept Sud, une pierre rectangulaire, scellée en biais dans les autres dalles, dont la blancheur tranche nettement sur la teinte grise générale du dallage. 

Et quand il ne reste plus un « juste », alors le livre se ferme et le Temple s’écroule.

Les mystères de la cathédrale de Chartres – Louis Charpentier


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

L’inconnu de la poste – Florence Aubenas

L’inconnu de la poste - Florence Aubenas

La première fois que j’ai entendu parler de Thomassin, c’était par une directrice de casting avec qui il avait travaillé à ses débuts d’acteur.

Un parfait inconnu.

L’inconnu de la poste – Florence Aubenas


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Ce que tu as fais de moi – Karine Giebel

Ce que tu as fait de moi - Karine Giebel

En arrivant dans les locaux de la DDSP de L., le commissaire divisionnaire Jaubert eut l’impression de pénétrer dans une église par un jour d’enterrement.

Jaubert quitta enfin Richard des yeux et, lorsqu’il se retourna, il vit Laëtitia enjamber la fenêtre et sauter dans le vide.

Ce que tu as fait de moi – Karine Giebel


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Lolita – Vladimir Nabokov

Lolita - Vladimir Nabokov

Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins.

Et c’est la seule immortalité que je puisse partager avec toi, ô ma Lolita.

Lolita – Vladimir Nabokov


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

Germinal – Émile Zola

Dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d’une obscurité et d’une épaisseur d’encre, un homme suivait seul la grande route de Marchiennes à Montsou, dix kilomètres de pavé coupant tout droit à travers champs de betteraves.

Des hommes poussaient, une armée noire, vengeresse, qui germait lentement dans les sillons, grandissant pour les récoltes du siècle futur, et dont la germination allait bientôt éclater la terre.

Germinal – Émile Zola


Vous appréciez les premières et dernières phrases de livres ? … Vous pouvez désormais les découvrir sous un autre format en les feuilletant dans un livre qui regroupe 52 premières et dernières phrases.

Disponible sur les meilleures plateformes de vente en ligne … Ou bien directement en cliquant ici

La famille Martin – David Foenkinos

La famille Martin - David Foenkinos

J’avais du mal à écrire ; je tournais en rond.

Au fond, c’était peut-être le signe que j’étais capable de renouer avec la fiction.

La famille Martin – David Foenkinos

Lettre ouverte aux femmes – Françoise Parturier

Lettre ouverte aux femmes - Françoise Parturier

Je sais, Madame que tout va bien, vous êtes heureuse, épanouie, féminine, une vraie femme, votre âme est blonde, votre homme à vous, qui n’est pas du tout comme les autres, est merveilleux, sous une apparente soumission vous régnez, et puis le monde a tellement changé, n’est-ce pas, que vous vous sentez libre, sans problème.

Et puis il faut travailler à votre propre indépendance, et surtout vous grouper, vous unir et vous battre non pas pour une victoire politique, pour une revanche, pour le pouvoir, mais pour que tant d’efforts ne restent pas une fois de plus lettre morte et pour qu’enfin les idées et les lois aient force de vie.

Lettre ouverte aux femmes – Françoise Parturier

La Débacle – Émile Zola

La Débacle - Émile Zola

A deux kilomètres de Mulhouse, vers le Rhin, au milieu de la plaine fertile, le camp était dressé.

Le champ ravagé était en friche, la maison brulée était par terre ; et Jean, le plus humble et le plus douloureux, s’en alla, marchant à l’avenir, à la grande et rude besogne de toute une France à refaire.

La Débacle – Émile Zola

La Marche à l’étoile – Vercors

La marche à l’étoile - Vercors

L’amour le plus souvent s’éteint dans une fin sordide.

Que répondrai-je ? Ils sont plus forts que moi, ils me fermeront la bouche.

La marche à l’étoile – Vercors

Découvrez L’Alpha et l’Omega en livre …

livre Alpha & Omega

Un court article pour partager que l’idée m’est venue d’éditer un livre avec les 52 premières et dernières phrases de livres publiées sur le blog qui comprend déjà 122 articles depuis le 17 décembre 2019 …

Je ne sais comment cette idée de lire les premières et dernières phrases de livres m’est venue … Mais depuis plusieurs années j’ai pris l’habitude de les lire avant de commencer un livre … En espérant chaque fois trouver une belle surprise … Un peu comme lorsque l’on gratte un ticket de loterie … C’est toujours une surprise de découvrir lorsque ces deux phrases se complètent parfaitement …

Bien que les premières et dernières phrases sont également disponibles sur le blog … les feuilleter page après page dans un livre permet d’en avoir une autre lecture … Un peu comme lorsque nous décidons d’aller marcher en forêt pour intérioriser nos pensées différemment …

Et puis c’est aussi une bonne idée de cadeau … Même pour soi-même …

En tout cas ce livre est disponible sur les meilleures plateformes de ventes en ligne et notamment chez mon éditeur BOD … Il vous suffit juste de suivre le lien suivant

Je vous souhaite une bonne lecture, en espérant qu’il vous plaira et au plaisir de vous faire découvrir de nouvelles premières et dernières phrases chaque dimanche matin … à partir de 6 heures … heure du sud de la Bourgogne …

Les fleurs de l’ombre – Tatiana de Rosnay

Tatiana de Rosnay

Elle avait visité vingt appartements avant de trouver.

Elle était en lieu sûr.

Les fleurs de l’ombre – Tatiana de Rosnay

Au plaisir de Dieu – Jean d’Ormesson

Au plaisir de Dieu - Jean d’Ormesson

Je suis né dans un monde qui regardait en arrière.

Parmi les choses et les hommes, avec tendresse et ironie, je suis, j’essaye d’être, sous les rafales du vent de l’histoire, le guetteur du plaisir de Dieu.

Au plaisir de Dieu – Jean d’Ormesson

Climats – André Maurois

Climats - André Maurois

Mon brusque départ a dû vous surprendre.

Mais nos destinées et nos volontés jouent presque toujours à contretemps.

Climats – André Maurois

Le temps des secrets – Marcel Pagnol

Le temps des secrets - Marcel Pagnol

Après la terrible affaire du Château, si glorieusement terminée par la victoire de Bouzigues, la joie s’installa dans la Bastide-Neuve, et les grandes vacances commencèrent.

C’est ainsi qu’à la fin de l’année de sixième j’affirmai sans effort ma personnalité, et que je m’installai définitivement dans une belle situation de combattant redoutable et de redresseur de torts.

Le temps des secrets – Marcel Pagnol

La Terre – Émile Zola

Jean, ce matin-là, un semoir de toile bleue noué sur le ventre, en tenait la poche ouverte de la main gauche, et de la droite, tous les trois pas, il prenait une poignée de blé, que d’un geste, à la volée, il jetait.

Des morts, des semences, et le pain poussait de la Terre.

La Terre – Émile Zola

Un grand patron – Pierre Véry

Un grand patron - Pierre Véry

Lorsque le professeur Louis Delage, posant avec une sorte de tendresse le tranchant du bistouri sur l’épiderme, avait, d’un geste rapide, pratiqué une longue incision : « Quelle élégance ! Quel style !… » n’avait pu se défendre de chuchoter à l’oreille du professeur Charles Tannard son assistant Loiseau-Mielland.

Et la Maladie l’attendait, souriante…

Un grand patron – Pierre Véry

Péplum – Amélie Nothomb

Péplum - Amélie Nothomb

Cherchez à qui le crime profite.

Personne n’a daigné me croire.

Péplum – Amélie Nothomb

L’Assommoir – Émile Zola

L’assomoir - Émile Zola

Gervaise avait attendu Lantier jusqu’à deux heures du matin.

-Tu sais, écoute bien… c’est moi, Bibi-la-Gaiété, dit le consolateur des dames… Va, t’es heureuse.  Fais dodo, ma belle !

L’Assommoir – Émile Zola

Croc Blanc – Jack London

Croc Blanc - Jack London

Une haute forêt de sapins, sombre et oppressante, disputait son lit au fleuve gelé.

A leur contact, il retrouva un instant le souvenir de ce qu’il avait été autrefois, il revit le loup solitaire, jaloux de son indépendance, qui avait affronté seul tant de tempêtes, puis ce souvenir s’effaça et il demeura étendu, les yeux mi-clos, la petite meute piaillant et se bousculant autour de lui, le soleil de la terre du Sud réchauffant son pelage.

Croc Blanc – Jack London

Dans les pas du fils – Renaud et Tom François

Comme souvent à Biarritz, il pleut.

Ce voyage ne serait donc que le début d’un long processus de transformation…

Dans les pas du fils – Renaud et Tom François

Coup Double – Hélène Pasquier

A l’arrêt suivant, Julius Kern sauta à bas du Dodge, et repartit, bringuebalant au long du chemin blanc creusé d’ornières roussâtres.

Il la prononça à voix haute, avec amertume : « Naître est un accident mortel… »

Coup Double – Hélène Pasquier

Le piège de Bangkok – Gérard de Villiers

Le piège de Bangkok

Du 23e étage de l’hôtel Sofitel de Silom road, on avait une vue magnifique sur Bangkok.

Malko croisa le regard de Ling Sima et ce qu’il y lut ne lui fit pas regretter d’être venu traquer Viktor Bout à Bangkok.

Gérard de Villiers – Le piège de Bangkok

Survivre à noël – Stéphane Floccari

Pour penser à Noël, il suffit a priori de fermer les yeux en plein jour pour se retrouver dans une nuit de lumière.

Quitte à passer Noël en affrontant la nuit et les siens, autant survivre en jouant cartes sur table et en affirmant un gai savoir qui permettre de détourner le regard.

Survivre à noël – Stéphane Floccari

Pacte avec le diable – Gérard de Villiers

Pacte avec le diable

– Arrête-toi là ! ordonna Momcilo Pantelic à sa copine Natalia, à qui il avait laissé le volant de son coupé Mercedes SLK.

La jeune femme sortit à son tour, se pressa fugitivement contre lui, effleura ses lèvres et dit d’une voix un peu étranglée : Stretan put (Bon voyage)

Gérard de Villiers – Pacte avec le diable

Les racines du mal – Maurice G. Dantec

Les racines du mal

Andreas Schaltzmann s’est mis à tuer parce que son estomac pourissait.

Et il s’entendit rire, étonné de ce simple miracle, rire, dans un écho qui se répercuta d’un bout à l’autre du cosmos, avant que l’infini ait enfin la mansuétude d’éteindre sa conscience.

Maurice G. Dantec – Les racines du mal

Essai d’exploration de l’inconscient – Karl Jung

L’homme utilise le mot parlé ou écrit pour transmettre à autrui ce qu’il a à l’esprit.

Les premiers résultats sont encourageants, et ils semblent annoncer une réponse – attendue jusqu’ici – à bien des problèmes qui se posent à l’humanité d’aujourd’hui.

C. G. Jung – Essai d’exploration de l’inconscient

Le trésor du Négus – Gérard de Villiers

Le regard de Malko glissa de l’affiche punaisée au mur vantant les joies du tourisme en Ethiopie par le biais d’une superbe Danakil aux cheveux hirsutes, à la peau très sombre et à la poitrine fabuleuse, jusqu’à la princesse Mekonnen, assise sur le lit en face de lui.

Malko lui adressa un sourire plein de tristesse – Je suis le dernier des Rois Mages, dit-il.

Gérard de Villiers – Le trésor du Négus

Zarma Sunset – Karim Braire

J’entends la voix de ma mère qui ricoche dans le couloir menant à ma chambre.

Je n’irai pas chercher plus loin d’où vient cette force qui a tordu mon destin et qui m’a rendu si libre.  Maintenant, je sais pourquoi tout cela m’est arrivé.

Karim Braire – Zarma Sunset

Le trésor de Saddam : T2 – Gérard de Villiers

De sa fenêtre de l’hôtel Phoenicia , Malko contemplait avec un peu de nostalgie l’hôtel Saint-Georges, perle de l’hôtellerie de Beyrouth trente ans plus tôt, aujourd’hui réduit à un squelette rosâtre aux ouvertures béantes, coincé entre une marina vide et le fantôme d’un jardin public triangulaire à l’herbe jaunie et pelée, piquetée de quelques cocotiers déplumés.

Au milieu des tourbillons de fumée noire emportés au loin par le Khamsin, les billets de cent dollars du trésor de Saddam Hussein continuaient à planer comme des confettis.

Gérard de Villiers – Le trésor de Saddam : T2

Tu me manques – Arlan Coben

Kat Donovan pivota sur le tabouret où son père avait l’habitude de s‘assoir quand Stacy lui annonça : J’ai fait un truc qui ne va pas te plaire.

Et quelque part, peut-être venant de l’autoradio d’une voiture qui passait dans la rue, ou peut-être dans sa tête, Kat entendit chanter I Ain’t Missing You at ALL.

Arlan Coben – Tu me manques

Regards sur la matière – Bernard d’Espagnat, Étienne Klein

Alpha Omega 10

Depuis ses débuts, la physique quantique n’a cessé de s’approfondir et de se consolider.

Et j’ai un espoir non déraisonnable de voir un jour renaître, en conséquence, un art qui ne soit plus seulement la poursuite éperdue de la nouveauté mais qui renoue avec la quête de ces lointains qu’il est de la nature humaine de toujours souhaiter entrevoir.

Bernard d’Espagnat, Étienne Klein – Regards sur la matière

L’énigme de la Grande Pyramide – André Pochan

l'enigme de la grande pyramide

Dépourvue de son parement, dont les blocs servirent à la construction de la citadelle du Caire, la Grande Pyramide apparaît actuellement comme un prodigieux amas de blocs disposés en 203 assises superposées.

Je suis Isis ; je suis ce qui a été, ce qui est, ce qui sera ; et nul mortel n’a soulevé mon voile.

André Pochan – L’énigme de la Grande Pyramide

Les anges meurent de nos blessures – Yasmina Khadra

Alpha Omega #9

Je m’appelle Turambo et, à l’aube, on viendra me chercher.

On apprend alors à fermer les yeux sur les rares réflexes qui nous restent pour être seul avec soi-même, c’est-à-dire avec quelqu’un qui nous devient insaisissable au fur et à mesure que l’on s’habitue à ses silences, puis à ses distances jusqu’à ce que le Grand sommeil nous soustraie aux désordres de toute chose.

Yasmina Khadra – Les anges meurent de nos blessures