Le chapeau de Barentsz – Emmanuel Rimbert

Willem Barentsz, ce navigateur chevronné et aventureux, quitta trois fois les Provinces-Unies. … Il a emporté le secret avec lui, il n’est pas revenu. Le chapeau de Barentsz - Emmanuel Rimbert

L’île mystérieuse – Jules Verne

Nous tombons ! - Jetez du lest ! … Pas un des anciens colons de l’île Lincoln ne manquait, car ils avaient juré de toujours vivre ensemble, Nab là où était son maître, Ayrton prêt à se sacrifier à toute occasion, Pencroff plus fermier qu’il n’avait jamais été marin, Harbert, dont les études s’achevèrent sous la direction… Lire la suite L’île mystérieuse – Jules Verne

Coup Double

A l’arrêt suivant, Julius Kern sauta à bas du Dodge, et repartit, bringuebalant au long du chemin blanc creusé d’ornières roussâtres. … Il la prononça à voix haute, avec amertume : « Naître est un accident mortel… » Hélène Pasquier - Coup Double

Le piège de Bangkok

Du 23e étage de l’hôtel Sofitel de Silom road, on avait une vue magnifique sur Bangkok. … Malko croisa le regard de Ling Sima et ce qu’il y lut ne lui fit pas regretter d’être venu traquer Viktor Bout à Bangkok. Gérard de Villiers - Le piège de Bangkok

survivre à noël

Pour penser à Noël, il suffit a priori de fermer les yeux en plein jour pour se retrouver dans une nuit de lumière. … Quitte à passer Noël en affrontant la nuit et les siens, autant survivre en jouant cartes sur table et en affirmant un gai savoir qui permettre de détourner le regard. survivre à noël,… Lire la suite survivre à noël

Pacte avec le diable

- Arrête-toi là ! ordonna Momcilo Pantelic à sa copine Natalia, à qui il avait laissé le volant de son coupé Mercedes SLK. … La jeune femme sortit à son tour, se pressa fugitivement contre lui, effleura ses lèvres et dit d’une voix un peu étranglée : Stretan put (Bon voyage) Gérard de Villiers - Pacte avec le… Lire la suite Pacte avec le diable

Les racines du mal

Andreas Schaltzmann s’est mis à tuer parce que son estomac pourissait. … Et il s’entendit rire, étonné de ce simple miracle, rire, dans un écho qui se répercuta d’un bout à l’autre du cosmos, avant que l’infini ait enfin la mansuétude d’éteindre sa conscience. Maurice G. Dantec - Les racines du mal