La Débacle – Émile Zola

A deux kilomètres de Mulhouse, vers le Rhin, au milieu de la plaine fertile, le camp était dressé. … Le champ ravagé était en friche, la maison brulée était par terre ; et Jean, le plus humble et le plus douloureux, s’en alla, marchant à l’avenir, à la grande et rude besogne de toute une France… Lire la suite La Débacle – Émile Zola

La Marche à l’étoile – Vercors

L’amour le plus souvent s’éteint dans une fin sordide. … Que répondrai-je ? Ils sont plus forts que moi, ils me fermeront la bouche. La marche à l’étoile - Vercors

Le premier livre de L’Alpha et l’Omega …

Un article très court pour partager que le blog comprend déjà 122 articles depuis le 17 décembre 2019 ... Et l'idée m'est venue d'éditer un livre avec 52 premières et dernières phrases de livres publiés ... Comme j'aime à le rappeler je ne sais comment cette idée de lire les premières et dernières phrases de… Lire la suite Le premier livre de L’Alpha et l’Omega …

Les fleurs de l’ombre – Tatiana de Rosnay

Elle avait visité vingt appartements avant de trouver. … Elle était en lieu sûr. Les fleurs de l’ombre - Tatiana de Rosnay

Au plaisir de Dieu – Jean d’Ormesson

Je suis né dans un monde qui regardait en arrière. … Parmi les choses et les hommes, avec tendresse et ironie, je suis, j’essaye d’être, sous les rafales du vent de l’histoire, le guetteur du plaisir de Dieu. Au plaisir de Dieu - Jean d’Ormesson

Climats – André Maurois

Mon brusque départ a dû vous surprendre. … Mais nos destinées et nos volontés jouent presque toujours à contretemps. Climats - André Maurois

Le temps des secrets – Marcel Pagnol

Après la terrible affaire du Château, si glorieusement terminée par la victoire de Bouzigues, la joie s’installa dans la Bastide-Neuve, et les grandes vacances commencèrent. … C’est ainsi qu’à la fin de l’année de sixième j’affirmai sans effort ma personnalité, et que je m’installai définitivement dans une belle situation de combattant redoutable et de redresseur… Lire la suite Le temps des secrets – Marcel Pagnol

La Terre – Émile Zola

Jean, ce matin-là, un semoir de toile bleue noué sur le ventre, en tenait la poche ouverte de la main gauche, et de la droite, tous les trois pas, il prenait une poignée de blé, que d’un geste, à la volée, il jetait. … Des morts, des semences, et le pain poussait de la Terre.… Lire la suite La Terre – Émile Zola

Un grand patron – Pierre Véry

Lorsque le professeur Louis Delage, posant avec une sorte de tendresse le tranchant du bistouri sur l’épiderme, avait, d’un geste rapide, pratiqué une longue incision : « Quelle élégance ! Quel style !... » n’avait pu se défendre de chuchoter à l’oreille du professeur Charles Tannard son assistant Loiseau-Mielland. … Et la Maladie l’attendait, souriante… Un grand patron - Pierre… Lire la suite Un grand patron – Pierre Véry