ACCUEIL

  • Ce que tu as fais de moi – Karine Giebel
    Ce que tu as fait de moi - Karine Giebel

    En arrivant dans les locaux de la DDSP de L., le commissaire divisionnaire Jaubert eut l’impression de pénétrer dans une église par un jour d’enterrement.

    Jaubert quitta enfin Richard des yeux et, lorsqu’il se retourna, il vit Laëtitia enjamber la fenêtre et sauter dans le vide.

    Ce que tu as fait de moi – Karine Giebel

  • Lolita – Vladimir Nabokov
    Lolita - Vladimir Nabokov

    Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins.

    Et c’est la seule immortalité que je puisse partager avec toi, ô ma Lolita.

    Lolita – Vladimir Nabokov

  • Germinal – Émile Zola

    Dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d’une obscurité et d’une épaisseur d’encre, un homme suivait seul la grande route de Marchiennes à Montsou, dix kilomètres de pavé coupant tout droit à travers champs de betteraves.

    Des hommes poussaient, une armée noire, vengeresse, qui germait lentement dans les sillons, grandissant pour les récoltes du siècle futur, et dont la germination allait bientôt éclater la terre.

    Germinal – Émile Zola

  • La famille Martin – David Foenkinos
    La famille Martin - David Foenkinos

    J’avais du mal à écrire ; je tournais en rond.

    Au fond, c’était peut-être le signe que j’étais capable de renouer avec la fiction.

    La famille Martin – David Foenkinos

  • Lettre ouverte aux femmes – Françoise Parturier
    Lettre ouverte aux femmes - Françoise Parturier

    Je sais, Madame que tout va bien, vous êtes heureuse, épanouie, féminine, une vraie femme, votre âme est blonde, votre homme à vous, qui n’est pas du tout comme les autres, est merveilleux, sous une apparente soumission vous régnez, et puis le monde a tellement changé, n’est-ce pas, que vous vous sentez libre, sans problème.

    Et puis il faut travailler à votre propre indépendance, et surtout vous grouper, vous unir et vous battre non pas pour une victoire politique, pour une revanche, pour le pouvoir, mais pour que tant d’efforts ne restent pas une fois de plus lettre morte et pour qu’enfin les idées et les lois aient force de vie.

    Lettre ouverte aux femmes – Françoise Parturier

  1. Merci Alain et au plaisir de vous accueillir prochainement sur le blog 🙏

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s