Le coup du Père François (San Antonio) – Première et Dernière phrases

Le coup du Père François – San Antonio

La voix était pâle, flageolante et un rien pleurarde.

Vous me croirez si vous voulez, mais elle a tenu parole !

Le coup du Père François – San Antonio


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s