Histoire du Juif errant (Jean d’Ormesson) – Première et Dernière phrases

Histoire du Juif errant - Jean d’Ormesson

Il n’y avait pas d’Afrique profonde, il n’y avait pas d’Amérique, il n’y avait pas d’Australie, ni de Nouvelle-Zélande, ni de Fidji, ni de Tonga, ni de Tibet, ni de Mongolie.

Je me promène à travers le monde sur les traces de celui à qui je pense sans cesse, dont j’ai recueilli les récits, au pied de la Douane de mer, la tête de Marie sur mes genoux, et qui se disait le Juif errant.

Histoire du Juif errant – Jean d’Ormesson


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s