Le défecteur de Pyongyang :2 – Gérard de Villiers

Un véritable mur lumineux surgit soudain, dissipant la brume qui tombait sur la mer de Chine, lorsque le gros hélicoptère Westland amorça son virage pour se poser sur l’hélipad du Macao Ferry Terminal.

Pendant une fraction de seconde, Malko éprouva une grande joie, puis la flamme s’éteignit et il réalisa qu’il n’avait plus de raisons de revenir à Tokyo.

Le défecteur de Pyongyang :2 – Gérard de Villiers

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s