Le braco du Vaccarès – Claude Joste

La Camargue, à certaines heures, semblait se refermer malgré l’afflux des touristes du mois d’Août.

La brume se parait encore des teintes rutilantes, comme si le soleil, ayant manqué sa montée, était tombé d’un seul coup dans les étangs.

Claude Joste – Le braco du Vaccarès

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s