ACCUEIL

  • Histoire du Juif errant (Jean d’Ormesson) – Première et Dernière phrases
    Histoire du Juif errant - Jean d’Ormesson

    Il n’y avait pas d’Afrique profonde, il n’y avait pas d’Amérique, il n’y avait pas d’Australie, ni de Nouvelle-Zélande, ni de Fidji, ni de Tonga, ni de Tibet, ni de Mongolie.

    Je me promène à travers le monde sur les traces de celui à qui je pense sans cesse, dont j’ai recueilli les récits, au pied de la Douane de mer, la tête de Marie sur mes genoux, et qui se disait le Juif errant.

    Histoire du Juif errant – Jean d’Ormesson


  • Le Sel de tous nos oublis (Yasmina Khadra) – Première et Dernière phrases

    Voilà toute l’histoire.

    À ce jour, personne ne sait où ils sont allés ni ce qu’ils sont devenus.

    Le Sel de tous nos oublis – Yasmina Khadra


  • Ritournelle de la faim (J. M. G. Le Clézio) – Première et Dernière phrases
    Ritournelle de la faim - J. M. G. Le Clézio

    Je connais la faim, je l’ai ressentie.

    C’est à cela que je pense en gagnant l’autre rive, en pressant le pas à cause de l’averse qui descend la Seine, et j’ai du mal à réprimer un sourire.

    Ritournelle de la faim – J. M. G. Le Clézio


  • L’éveil de votre puissance intérieure (Anthony Robbins) – Première et Dernière phrases
    leveil-de-votre-puissance-interieure-e28093-anthony-robbins

    NOUS AVONS TOUS DES RÊVES… Nous voulons tous croire au plus profond de âme que nous possédons un talent unique, que nous pouvons changer le monde, faire quelque chose pour les autres d’une manière particulière et inventer un monde meilleur.

    Et que Dieu vous bénisse

    L’éveil de votre puissance intérieure – Anthony Robbins


  • Les Cordes-de-Bois – Antonine Maillet
    Antoine Maillet-Les cordes de bois

    Si les filles du barbier savaient qu’elles furent à deux doigts de naître aux Cordes-de-Bois, au début du siècle, d’une garce appelée la Piroune, ou de la Bessoune, sa fille, elles chanteraient moins haut les vêpres.

    La chronique prétend que ce dimanche-là, les filles du barbier auraient chanté moins haut les vêpres.

    Les Cordes-de-Bois – Antonine Maillet


  1. Merci Alain et au plaisir de vous accueillir prochainement sur le blog 🙏

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s